Après #MeToo, la sororité comme moteur du féminisme


Presse Georgette

Pour le collectif Georgette Sand, il est temps de questionner les mécanismes de domination, qu’ils soient professionnels ou familiaux. Une révolution qui passe par une exigence de conduite des femmes les unes vis-à-vis des autres. Après #MeToo, la sororité comme moteur du féminisme : tribune parue dans Libération le 9 février 2019 (qui nous a […]

21 octobre 2019